La bourse de soutien aux auteur.rice.s de bande dessinée de Berlin

Pour la deuxième année consécutive, le département de la Culture et de l’Europe du Sénat de Berlin a décerné des bourses à des auteur.rice.s de bande dessinée berlinois.e.s. Un jury formé de cinq experts issus de la profession a sélectionné trois dessinateur.rice.s parmi les 96 dossiers de candidatures reçus. Maki Shimizu s’est vu attribuée la bourse la plus importante d’un montant de 16.000€. Till Thomas et Janna Klävers ont chacun reçu une bourse de 2.000€. Konstantin Potapov a été sélectionné parmi 10 candidats pour participer à une résidence d’artiste de six mois à Paris, dotée d’une bourse de 15.000€.

Dans le cadre du festival ComicInvasionBerlin (11-12 mai 2019), l’Association de bande dessinée allemande, en coopération avec le département de la Culture et de l’Europe du Sénat de Berlin et le Musée de la Communication de Berlin, présentera les quatre lauréat.e.s et invitera le public à découvrir leur travail à l’occasion d’une petite exposition.

Maki Shimizu

Bourse de 16.000€

Maki Shimizu s’inspire de sa vie d’artiste à Berlin pour créer, en l’espace de quelques cases, des histoires courtes à l’humour incisif. Ses strips mettent en scène les aventures du chat Adagio et de la souris Maki. Elle a déjà publié trois albums de la collection ADAGIO.

Grâce au soutien de la bourse, Maki Shimizu souhaite réaliser un nouveau tome des aventures du chat Adagio et de la souris Maki. La dessinatrice veut thématiser le quotidien dans un “Kiez” (quartier) berlinois, de la menace de la gentrification à la cohabitation entre habitants de longue date et populations issues de l’immigration. Les images reproduites ci-dessous sont extraites d’albums de la collection ADAGIO

Till Thomas

Bourse de 2.000€

Avec son projet “27% im September” (27% en septembre), Till Thomas souhaite raconter l’itinéraire d’un échec. À la suite d’un différent, le couple que forment Lennart et Van, parents d’un petit Nicki, vacille. Lennart est contraint de quitter leur logement commun. Il ne parvient pas à trouver du travail et se retrouve alors en difficultés financières. Quand sa copine quitte la ville avec leur fils pour une durée indéterminée, Lennart plonge totalement…

L’histoire de Till Thomas doit paraître en trois tomes imprimés en risographie deux couleurs. Chaque album sera accompagné d’une bande son originale composée par Karsten Fläming et qui reflétera l’univers désenchanté de la bande dessinée. Les images reproduites ci-dessous sont issues du projet de Till Thomas.  

Janna Klävers

Bourse de 2.000€

Avec son projet “Absurdes und Obszönes aus der Antike” (Scènes absurdes et obscènes de l’Antiquité), Janna Klävers souhaite confronter les récits des héros de la mythologie antique à notre vision moderne de l’éthique et de la morale. Son idée est de mettre en regard des récits mythologiques à travers un contexte contemporain dans une série d’histoires courtes.

Janna Klävers se demande à quel point nous parvenons à nous distinguer des attitudes irrationnelles, égoïstes et parfois puériles des grands héros antiques. Les images reproduites ci-dessous sont extraites de ce projet.

Konstantin Potapov

Résidence de six mois à Paris : mise à disposition d’un atelier-logement et bourse de 15.000€

Konstantin Potapov souhaite mettre à profit son séjour à Paris pour enquêter sur la sous-culture du milieu parisien de la drogue – à l’arrière-plan de la mythique capitale française. Il a pour projet de créer un guide alternatif incluant des interviews et des observations in situ.

En prenant part au quotidien de consommateur.rice.s de drogues, Konstantin Potapov souhaite réaliser une fiction documentaire entre recherche graphique et recherche sociologique. Les images reproduites ci-dessous sont extraites de projets récents du dessinateur.